Les enfants scolarisés dans les écoles publiques vont donc rester sans aller à l’école jusqu’à la rentrée scolaire. Presque 6 mois sans école pour les enfants !

Nous aurions souhaité connaître la situation sanitaire et sociale de Villeneuve-sur-Yonne. Combien de personnes affectées par le virus ? Combien de personnes hospitalisées ? en réanimation ? Avons-nous des cas de décès ? Combien de personnes en difficulté sociale ? Combien de signalements ? Combien d’enfants ne suivent pas les cours à distance ?


Pouvons-nous croire qu’après le déconfinement de la population les parents vont tous garder leurs enfants sous cloche ? Ne vont-ils pas courir des risques bien plus importants autant en termes de contamination que de risque social et psychologique ?

Pour notre part, nous croyons que les enfants doivent retourner à l’école lorsqu’il est avéré que l’enseignement à distance n’est pas suivi. Les parents, des familles ont besoin de retrouver une vie plus normale. Des artisans, des commerçants, des indépendants, ont la nécessité de travailler pour gagner leur argent et n’ont pas tous de solution pour leurs enfants. Des personnes en situation précaire et d’une façon plus générale les hommes et les femmes ont besoin et même souvent envie de retourner travailler. Des entreprises ont aussi besoin que l’activité reprenne pour ne pas sombrer dans la faillite.

Durant le confinement, les écoles sont restées ouvertes pour accueillir les enfants du personnel soignant, des policiers, gendarmes et pompiers. Le groupe VSY.FR souhaite qu’au moins les écoles primaires puissent accueillir progressivement les enfants en difficulté (scolaire ou psychologique) ou de ceux dont les parents en font la demande.

M Boulleaux pour justifier sa décision explique dans un courrier au préfet ses inquiétudes, ses difficultés à mettre en place les mesures et le risque encouru du fait de la responsabilité des élus. Diriger c’est avant tout dialoguer, prévoir et prendre ses responsabilités.

Finalement cette décision est elle prise pour les enfants, les parents et pour la population de Villeneuve sur Yonne ?

Nous demandons la suppression de l’arrêté municipal et que Villeneuve-sur-Yonne mette en place les conditions pour que ses enfants puissent être accueillis à l’école comme presque partout en France.

Votre dévoué conseiller municipal.

Michel der Agobian
pour le groupe VSY.FR